Le décalage vers le rouge des raies spectrales

Si la méthode des Céphéides permit l’estimation de la distance des étoiles au sein de notre galaxie, il manquait une méthode pour les plus grandes distances, c’est-à-dire pour estimer la distance des galaxies. C’est ce que permirent les travaux de Edwin Hubble en découvrant une loi de proportionnalité entre la vitesse de récession et la distance de la galaxie.

Continuer la lecture de « Le décalage vers le rouge des raies spectrales »

Les Céphéides : le principe des chandelles cosmiques

En 1908, l’astronome Henrietta Swan Leavitt découvre une simple relation mathématique entre la magnitude apparente de 25 étoiles variables, les Céphéides et leur période de variation. Cette découverte, associée au fait que la distance de ces étoiles est déjà connue (elle se situent toutes dans le Petit Nuage de Magellan) permet de calibrer une nouvelle méthode de mesure de distances dans l’univers.

Continuer la lecture de « Les Céphéides : le principe des chandelles cosmiques »

Utilisation de la séquence principale pour la mesure de distances

Le raisonnement de William Herschel partait de l’hypothèse que leurs luminosités intrinsèques relatives étaient négligeables. En connaissant la luminosité intrinsèque de l’étoile, il est possible de connaître sa distance. Ce raisonnement devient applicable avec l’avènement de la spectroscopie et de l’application de la photographie à l’astronomie.

Continuer la lecture de « Utilisation de la séquence principale pour la mesure de distances »

John Michell, William Herschel, la mesure des distances et les étoiles doubles

Avant de considérer les méthodes de mesure de distance astronomiques aux XIXème et XXème siècles, il est éclairant de faire un détour à la fin du XVIIIème siècle. Nous considérons le travail sur les étoiles doubles de deux astronomes : John Michell et William Herschel.

Continuer la lecture de « John Michell, William Herschel, la mesure des distances et les étoiles doubles »

La mesure de la parallaxe

Au début du XVIIIème siècle, John Flamseed puis James Bradley et Samuel Molyneux tentèrent de répondre au problème posé par Copernic de l’observation de la parallaxe due au mouvement orbital de la Terre – et donc la preuve expérimentale de l’héliocentrisme. En 1725, James Bradley et Samuel Molyneux réalisèrent une série d’observations de l’étoile γ Draconis afin de mesurer sa parallaxe. Cette tentative infructueuse amena Bradley à découvrir l’aberration de lumière causée par le mouvement orbital de la Terre – première observation du mouvement de révolution de la Terre.

Continuer la lecture de « La mesure de la parallaxe »

Dossier : Les mesures de distance dans l’univers

L’astronomie est confrontée au problème de l’observation en deux dimensions d’un univers en trois dimensions. Pour déterminer les distances, seules sont accessibles les données émises par l’astre lui-même, le mouvement relatif des astres, et des méthodes géométriques. Le problème de la détermination de la distance est donc un problème central en astronomie, dont les premières réponses ne furent apportées qu’au cours du XIXème siècle pour les astres les plus proches.

Continuer la lecture de « Dossier : Les mesures de distance dans l’univers »

Le mot et la chose : le Quasar et le SIDA

Que l’on se place d’un point de vue réaliste ou relativiste, matérialiste ou idéaliste, les théories scientifiques correspondent à des discours sur le monde dont le maniement requiert par définition l’emploi du langage. Dans l’un et l’autre cas, nous avons affaire à une traduction des phénomènes de la nature ou des sensations subjectives dans une combinaison de signes saisissables par la raison humaine.

Continuer la lecture de « Le mot et la chose : le Quasar et le SIDA »

Mutations intellectuelles au cours de la Renaissance italienne

Avec l’avènement d’une nouvelle classe de marchands, l’Europe féodale connaît de profondes transformations. D’abord économiques, ces transformations de la société vont se manifester dans la politique et dans les arts, les sciences et les lettres.

Continuer la lecture de « Mutations intellectuelles au cours de la Renaissance italienne »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search